AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L’amorce d’une toute nouvelle vie - Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Saez A. Weaver
I love California !
Voir le profil de l'utilisateur
Dis moi qui tu es, je te dirai qui je suisMessages : 420
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 23
Localisation : avec son jumeau

MessageSujet: L’amorce d’une toute nouvelle vie - Thomas Ven 26 Fév - 22:12

Thomas & Saez
L’amorce d’une toute nouvelle vie.


L’appartement était envahi de cartons, y en avaient partout, certains déballés et repliés dans un coin, d’autres à moitié, ouvert et attendant que les propriétaires de toutes ses affaires se décident enfin à trouver une place quelque part. De la musique aussi, un peu rock-pop, s’élevait dans le vaste salon inondé de soleil et tout autant encombré de cartons et bric-à-brac encore emballés de papier bulles.
Au milieu de tout ce fra ta, il y avait une silhouette qui rangeait en dandinant un peu des hanches, habillé de sa fin bas de jogging blanc lui servant de pyjama et d’un fin débardeur gris clair qui soulignait son torse un peu plus musclé. Car oui y avait du changement physique pour Saez, fini les cheveux bruns, long et lisse. Il les avait cours et blond presque blanc. Il fréquentait un peu les salles de sports, pour se façonner un corps un peu plus musclé, juste ce qu’il fallait, car il avait toujours eu le complexe de la maigreur par rapport au magnifique corps de son jumeau.
Fini aussi la peau de bébé, il affichait une légère pilosité de quelques jours. Plus de piercing aussi sur le corps, de tatouages aussi. Bref en prenant quelques années de plus, il y avait décidé de se prendre en main, et ça faisait du bien de changer certaines choses. Il se sentait plus en phase avec lui-même, mieux dans sa peau, moins complexé. Puis tant que cela plaît à son frère hein?

Il chercha parmi le foutoir sur la table basse, son paquet de clopes et son briquet. Il repoussa une quantité impressionnante de magazines, de dossier, de papier et trouva enfin ce qu’il cherchait. Il agrippa ses cigarettes, s’en tira une, alluma sa sèche d’un geste sûr, continuant à doucement danser les yeux clos, puis tira cette première bouffée agréable de ce poison addictif. Saez leva son visage vers le plafond et expira la fumée lentement, suivant la mélodie plus langoureuse qui passait maintenant sur la grande chaine hifi déballée depuis leur arrivée hier entre ses murs.
Saez ne pouvait se passer de musique, dès qu’il pouvait en écouter à fond, il ne se gênait pas. Maintenant qu’ils étaient enfin chez eux, il avait aussitôt sorti l’engin high teck et passer ses albums préférés. Alors dès ce matin, encore en pyjama, les cheveux en vrac après cette première nuit dans leur « chez eux », il avait commencé son nouveau rituel, mettre du son, fumer sa clope et lâcher prise ici.
C’était une liberté enfin gagné, le début d’une nouvelle vie et avec l’homme de sa vie, son frère, son jumeau, son amant depuis ses 14 ans.





_________________

Turn me on, turn me on

« Love who loves you back »
mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
I'm your favorite sinner
avatar
Thomas I. Weaver
I love California !
Voir le profil de l'utilisateur
Dis moi qui tu es, je te dirai qui je suisMessages : 249
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 23
Localisation : Au centre de l'attention.

MessageSujet: Re: L’amorce d’une toute nouvelle vie - Thomas Sam 5 Mar - 16:32



L'amorce d'une toute nouvelle vie


« C'est impossible, dit la Fierté. C'est risqué, dit l'Expérience. C'est sans issue, dit la Raison. Essayons, dit le Coeur. »

Le soleil était à peine levé mais il y avait déjà de l'agitation dans l'appartement des jumeaux. Ou plus précisément, dans leur nouvel appartement. Saez était déjà dans le salon, là où il avait allumée la chaîne stéréo fraîchement branchée. Il restait encore des cartons un peu partout dans le logement, mais Thomas devait bien avouer que leur nombre baissait assez rapidement. À eux deux, ils bossaient bien. Étant moins du matin que son frère, le brun était resté dans la cuisine, les reins appuyés sur le plan de travail, son mug de café à la main. Il n'était pas prêt à se jeter dans le grand déballage. En revanche, comme la cuisine était américaine et donc ouverte sur le salon, il ne manquait rien de la petite danse de Saez, sa clope à la bouche. Un sourire s'étira sur ses lèvres, appréciant de voir son jumeau aussi heureux. Son regard voyagea sur son corps légèrement plus haut que le sien, ne pouvant s'empêcher de découvrir les multiples différences entre le Saez qu'il avait sous les yeux et celui avec lequel il avait grandi.

Songeur, il l'observa expirer sa fumée vers le plafond, l'air détendu. Son sourire s'étira davantage et il reposa son mug vide dans l'évier. Pieds nus, il ne fit pas un seul bruit en s'approchant dans le dos de son frangin. D'un geste espiègle, il lui chatouilla la hanche gauche puis piqua une clope dans le paquet qui se trouvait dans sa main droite. Ce petit vol passa inaperçu puisque Saez s'était tourné du côté de la main chatouilleuse. Thomas rit un peu et recula d'un pas pour éviter la vengeance qu'il sentait arriver. De son large short de basket, il sortit son propre briquet et s'alluma sa cigarette.

La musique envahissait le loft, montant jusque dans la chambre en mezzanine, réveillant probablement tous les voisins. Tant pis, il s'en fichait, il était heureux. D'ailleurs, Thomas fut d'autant plus content en lisant dans le regard de Saez cette même impression de liberté qui le rendait euphorique lui-même. Lentement, il tira sur sa clope et souffla la fumée en l'air. Il ne fumait pas autant que son frère, mais il lui arrivait de s'en griller une pour l'accompagner, puisqu'il avait arrêté de toucher aux autres formes de drogues. Même l'alcool, il y touchait beaucoup moins. En clair, Thomas était devenu plus équilibré et plus responsable. Il avait toujours son gang, mais il évitait les conflits à présent. De toute façon, lui et ses amis avaient volé assez d'argent pour vivre calmement jusqu'à l'époque de la retraite. C'est d'ailleurs grâce à cet argent sale qu'il avait pu rembourser son dealeur, éviter de gros problèmes et payer une grosse partie de ce loft. Car ils ne louaient pas...ils avaient acheté l'endroit.

Thomas observa les cartons qui étaient empilés partout autour d'eux. S'il avait été un peu plus gamin, il se serait construit un château-fort dans toutes ces boîtes, mais heureusement il s'était retenu. Du coin de l'oeil il avisa enfin le grand carton pas très haut qu'il cherchait depuis la veille. « Aaaaah c'est là qu'elle était ! » S'exclama-t-il joyeusement. Au milieu des boîtes indiquant "cuisine" et "salon", celle-ci tant convoitée portait une toute autre inscription, à l'écriture de Thomas, en rouge : " Guitare, attention FRAGILE ! ".


- Adrenalean 2016 pour Bazzart


_________________
Will you run away together with me ?
So we could finaly be free ?



Dernière édition par Thomas I. Weaver le Jeu 24 Mar - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Saez A. Weaver
I love California !
Voir le profil de l'utilisateur
Dis moi qui tu es, je te dirai qui je suisMessages : 420
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 23
Localisation : avec son jumeau

MessageSujet: Re: L’amorce d’une toute nouvelle vie - Thomas Sam 12 Mar - 22:28

Thomas & Saez
L’amorce d’une toute nouvelle vie.


Oui il était heureux, ici, dans ce beau duplex, quoique même dans un petit studio merdique il aurait été tout autant bien comme ce matin. La raison ? C’était simple, ils ne vivaient plus chez les parents, ils vivaient ensemble, librement, indépendant totalement. Saez prenait son temps, déballant les cartons doucement depuis que le camion avait tout déposés hier matin. Il savourait, ne rangeait pas trop vite, pour savourer un maximum cette sensation de découverte, du plaisir de s’installer et vivre enfin librement ses sentiments avec son petit ami.
Car ici y avaient plus de frères, de jumeau, de grand frère, Thomas était son mec, et il vivait ensemble comme des amants. Bon sauf quand les parents débarqueront en visite évidemment. Il y avait même une chambre pour Saez, pour mettre des affaires, pour continuer cette mascarade d’être des jumeaux. Mais la plupart du temps, ils allaient dormir dans le même lit, vivre très proche l’un de l’autre et cela sans peur d’être jugé ou séparé.

Après le premier café du matin, Saez savourait la première cigarette, une mauvaise habitude pour sa jolie voix de chanteur. Mais c’était bon, oui très bon d’être ainsi dans le salon, la musique rock à fond, dansant un peu, tirant sur sa sèche en rangeant quelques petits trucs comme ça, par plaisir d’agencer un peu cet espace de vie. Il tournait dos à la cuisine américaine, il se doutait cependant que son frère était encore là, finissant son café à son tour. Alors il ne fut pas tellement surpris de le sentir poser ses doigts chatouilleux sur ses hanches. Le jeune blond frémit, tourna un profil amusé vers lui et se retrouva sans son paquet de clopes, vu que Thomas lui avait volé d’entre ses doigts, profitant de l’effet de surprise.
Il ne tenta pas de le récupérer, il secoua la tête doucement et le regarda lui aussi « profiter » de cette liberté tellement désirer l’un et l’autre. Et il ne fit que tirer sur la sienne, pour recracher un autre nuage de nicotine droit dans la direction de son amant.

« Aaaaah c'est là qu'elle était ! »

Saez laissa son regard chocolat suivre la même direction et sourit un peu plus.

- Joue quelques choses Tomy. Et pour que cela se fasse dans les meilleures conditions qu’il soit, le blond s’approcha de la table basse et saisit la télécommande de la chaine hifi, coupant la chique à la chanson en plein solo de batterie.

La tête délicieusement penchée, sourire un peu mutin accroché sur ses lèvres, clope coincé entre deux doigts et la télécommande dans l’autre main, il attendait ainsi en unique spectateur impatient, que son frère caresse les cordes de sa chère Gibson.




_________________

Turn me on, turn me on

« Love who loves you back »
mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
I'm your favorite sinner
avatar
Thomas I. Weaver
I love California !
Voir le profil de l'utilisateur
Dis moi qui tu es, je te dirai qui je suisMessages : 249
Date d'inscription : 03/01/2013
Age : 23
Localisation : Au centre de l'attention.

MessageSujet: Re: L’amorce d’une toute nouvelle vie - Thomas Mar 29 Mar - 17:41



L'amorce d'une toute nouvelle vie


« C'est impossible, dit la Fierté. C'est risqué, dit l'Expérience. C'est sans issue, dit la Raison. Essayons, dit le Coeur. »

Le sourire de Thomas s'élargissait au fur et à mesure que son couteau tranchait les bandes de scotch autour du carton. Il était impatient de retrouver cet instrument de musique qu'il avait appris à aimer comme un enfant. Sa guitare, c'était son gagne pain, mais c'était aussi son remède contre la solitude ou la tristesse lorsque son frère n'était pas là. Au fond, c'était son autre raison de vivre. Sa main puissante plongea dans l'amas de particules de calage en polystyrène et en sortit la magnifique Gibson Les Paul de 1957. Les cordes étaient neuves car il les avait changées quelques temps avant le déménagement, mais la surface portait les marques de l'usure et du temps passé à en jouer. Pourtant, Thomas n'oubliait jamais de la nettoyer et de la re-vernir lorsque c'était nécessaire, la bichonnant comme un être-vivant.

Quand son frère l'observa avec attention et éteignit la musique, Thomas su ce qu'il allait lui demander. Il n'eut alors aucune surprise en entendant sa requête. Oui, il allait jouer quelque chose. Lui-même en mourrait d'envie. Ses mains frémissaient en caressant la guitare, puis s'installèrent à leur place respective : une sur le manche, l'autre sur les cordes. C'était comme si ses doigts n'avaient jamais quitté la surface lisse de l'instrument. Comme s'ils le complétait, finalement. Il prit le temps de fermer ses paupière, afin de mieux sentir les cordes sur le bout de ses doigts et sous ses ongles un peu longs qui servaient de médiator. Ce contact était merveilleux. Rapidement, il brancha la guitare sur son ampli qu'il avait transporté dans le coffre de la voiture au lieu de le mettre dans un carton. Il tourna deux ou trois boutons pour régler le son, puis ses doigts caressèrent doucement les cordes.

Une mélodie à la frontière entre le rock et le blues démarra, envoûtante et sensuelle, à l'image même du musicien. Thomas aimait donner des variations à sa musique qui venaient directement de son coeur et de son état d'esprit présent. Aujourd'hui, en cet instant, il était heureux et apaisé, et ça se ressentait dans le son du solo. Il joua ainsi pendant un bon moment, les yeux fermés, conscient du regard de Saez posé sur lui. Il aimait sentir son admiration, il savait la reconnaître sans même croiser ses yeux.

Thomas cessa enfin de jouer après quelques minutes et rouvrit ses yeux. Il croisa le regard de Saez et s'y noya sans aucune retenue. Leur connexion était tellement profonde que les mots semblaient superflus. Ils n'étaient qu'un et partageaient cette même passion hypnotisante pour la musique et pour l'un l'autre. Lentement, il déposa sa guitare et tendit sa main vers lui pour qu'il s'approche. Il ne dit rien, ne fit pas un bruit. Il ne voulait pas briser cette sensation d'intimité que seul ce logement pouvait enfin leur offrir, à eux qui avaient tant souffert des secrets et de la peur du regard des gens.


- Adrenalean 2016 pour Bazzart


_________________
Will you run away together with me ?
So we could finaly be free ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
I love California !
Dis moi qui tu es, je te dirai qui je suis

MessageSujet: Re: L’amorce d’une toute nouvelle vie - Thomas

Revenir en haut Aller en bas

L’amorce d’une toute nouvelle vie - Thomas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une toute nouvelle fiche de personnage
» Nymphali/Sylveon/Ninfia : la nouvelle évolution d'évoli !
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hello, I love you. :: Los Angeles :: Habitations :: Chez Thomas et Saez Weaver-